Archives de catégorie : Intermédiaire

Le gérondif des verbes pronominaux – Grammaire du niveau intermédiaire

Au gérondif, le pronom réfléchi des verbes pronominaux désigne la même personne que le sujet. Exemple de se lever :

se lever

en me levant, je…
en te levant, tu…
en se levant, il/elle/on…
en nous levant, nous…
en vous levant, vous…
en se levant, ils/elles…

Exercice : conjuguez les verbes entre parenthèses au gérondif présent.

Continuer la lecture

Se souvenir et se rappeler – Grammaire du niveau intermédiaire

Les verbes se souvenir et se rappeler sont synonymes, mais emploient des constructions différentes :

se souvenir de
se rappeler qc

Entraînez-vous : formulez des phrases en utilisant pour chacune « se rappeler » et « se souvenir ».

  1. (ils, l’accident).
  2. (tu, le nom de notre prof de maths) en terminale ?
  3. (je, ne plus, son adresse), tu ne l’aurais pas par hasard ?

La mise en relief : c’est … qui/c’est… que – Grammaire du niveau intermédiaire

La mise en relief

  • Pour mettre en relief un nom ou un groupe nominal dans la phrase, il est courant de détacher l’élément en tête de phrase et de l’encadrer par « c’est … qui », s’il s’agit d’un sujet, et de « c’est que » dans les autres cas :
    C’est Marianne qui a les clés.
    C’est le livre que tu voulais. C’est à sa mère qu’elle a téléphoné.
    C’est moi qui décide.
    (« c ‘est + pronom tonique » : c’est moi, toi, lui/elle, nous, vous, eux/elles)

Remarques :

  • On utilise « ce sont » si l’élément mis en relief est au pluriel : Ce sont eux qui sont partis. Néanmoins, dans le langage parlé, « c’est » est souvent employé à la place de « ce sont ».
  • Pour les circonstances de lieu et de temps, on utilise le pronom relatif « que » : C’est à Grenoble qu’il a fait ses études. C’est lundi qu’elle a rendez-vous.

S’entraîner

Continuer la lecture

Plus-que-parfait et fait divers – Grammaire du niveau intermédiaire

Pour revoir les règles de formation du plus-que-parfait : https://allofle.com/le-plus-que-parfait-grammaire-intermediaire/
et du passif (activité1)  : https://allofle.com/le-passif-grammaire-intermediaire/

Activité 1 : lisez cet article du Nouvel Observateur et classez les verbes selon le temps auquel ils sont conjugués.

Continuer la lecture

La restriction avec « ne… que » – Grammaire intermédiaire

On ne fait que ça. On ne va faire que des crêpes, que des crêpes et que des crêpes.
(Phrases tirées de l’activité sur la Chandeleur : https://allofle.com/la-tradition-de-la-chandeleur-comprehension-orale-a-partir-du-niveau-b1/)

  • « Ne … que » n’est pas une négation, mais une restriction synonyme de « seulement ».
  • « Ne » se place devant le verbe et « que » devant l’élément qui porte la restriction :

Je n’ai que dix euros sur moi. (= J’ai seulement dix euros sur moi.)

S’entraîner

Transformez les phrases selon le modèle :

Elle part seulement pour deux semaines. Elle ne part que pour deux semaines.

  1. Nous avons seulement une voiture.
  2. Il fait seulement 5 °C.
  3. Tu restes seulement deux jours ?
  4. – Il doit avoir la soixantaine ? – Mais non, il a seulement 42 ans !
  5. Le Vatican compte seulement 825 habitants.

La négation avec « ne… ni… ni » – Grammaire intermédiaire

« Cette histoire n’a ni queue ni tête. »
N’avoir ni queue ni tête = n’avoir aucun sens, être illogique
  • ni… ni est la négation de deux éléments ou plus reliés par et/ou :

Je n’ai ni le temps ni l’envie de participer à ce projet.

Je n’ai besoin ni de toi ni de personne.

Je ne veux ni étudier ni travailler.

  • Les articles indéfinis (un, une, des) et partitifs (du, de la, de l’) disparaissent :

Je ne bois ni thé ni café.

Je n’ai ni crayon ni papier.

Exercice : répondez en employant « ni… ni ».

  1. Tu as des frères ou des sœurs ? – … .
  2. Quand êtes-vous libre ? Samedi ou dimanche ? – … .
  3. Juan est anglais ou espagnol ? – …, il est mexicain.
  4. Êtes-vous pour ou contre la semaine de quatre jours ? – …, je suis retraité.
  5. Vous préférez les chiens ou les chats ? – Je n’aime… .

Image : Indrajit De de Pixabay

La formation de l’infinitif passé – Grammaire intermédiaire

  • Formation de l’infinitif passé : (ne pas) « être » ou « avoir » à l’infinitif + participe passé
  • Faites attention aux pronoms réfléchis (me, te, se, nous, vous, se) des verbes pronominaux : Après m’être promené, j’ai bu un café dans un petit troquet sympa. (se promener)

Exercice : complétez les phrases suivantes avec un infinitif passé.

  1. Merci de (être) là pour moi dans les moments difficiles.
  2. Après (aller) au cinéma, nous avons dîné au restaurant.
  3. Après (finir) ses devoirs, il est allé se coucher.
  4. Excusez-moi de vous (déranger) Paul.
  5. Ils regrettent de (ne pas lui dire) la vérité.
  6. Je ne crois pas (déjà rencontrer) cette personne.
  7. Elle a jeté la lettre après (la lire).
  8. Après (se doucher), j’ai regardé la télévision.

Le plus-que-parfait : formation – Grammaire intermédiaire

Le plus-que-parfait est employé pour parler d’une action antérieure à une autre dans le passé :

J’ai perdu le livre que mon grand-père m’avait offert pour mon anniversaire.

Le plus-que-parfait schématisé

Formation : « être » ou « avoir » à l’imparfait + le participe passé

finir
j’avais fini
tu avais fini
il/elle/on avait fini
nous avions fini
vous aviez fini
ils/elles avaient fini

partir
j’étais parti(e)
tu étais parti(e)
il/elle/on était parti(e)(s)
nous étions parti(e)s
vous étiez parti(e)(s)
ils/elles étaient parti(e)s

Les règles de l’accord du participe passé sont les mêmes que celles du passé composé : https://allofle.com/laccord-du-participe-passe/.

Exercice 1 : conjuguez les verbes entre parenthèses au plus-que-parfait.

1. avoir : vous …
2. tomber : je …
3. être : nous …
4. recevoir : ils …
5. vivre : elle …
6. aller : tu …
7. apporter : tu …
8. descendre : nous

Exercice 2 : conjuguez les verbes entre parenthèses au plus-que-parfait. Faites attention à l’accord du participe passé.

  1. J’ai raté mon examen de maths. – Tu (réviser) les cours ?
  2. J’ai croisé ce matin une amie que je (ne pas voir) depuis longtemps.
  3. Il (partir) avant la fin.
  4. Nous sommes revenus trempés jusqu’aux os. Nous (oublier) de prendre un parapluie.
  5. Vous me (promettre) !
  6. Au moment de régler l’addition, elle s’est rendu compte qu’elle n’avait pas son porte-monnaie sur elle. Elle (se tromper) de sac !
  7. Quand nous sommes arrivés, ils (finir) de dîner.

Le passif – Grammaire du niveau intermédiaire

Le professeur interroge l’élève (voix active)

L’élève est interrogé par le professeur (voix passive)

Au passif, le sujet n’est pas celui qui fait l’action, il la subit. Pour former une phrase passive, on utilise être (au temps qui convient) + le participe passé. Le passif se décline à tous les temps et modes :

Continuer la lecture